Objectifs

Le projet Risq’eau vise à augmenter la résilience des territoires ALCOTRA face aux risques de crues éclair, mais également la pollution des eaux. Déposé le 12 février 2016, ce projet associe sur 3 ans, les partenaires suivants :

– Syndicat Mixte Inondations, Aménagement et Gestion de l’Eau Maralpin
– CACPL – Agglomération Cannes Pays de Lérins
– Université de Nice Sophia Antipolis
– Comune di San Lorenzo al Mare
– Comune di Vallecrosia
– Comune di Imperia – Centro di Educazione Ambientale
– CAVEM – Agglomération Var Estérel Méditerrané

Qu’est-ce qu’ALCOTRA ?
C’est un programme de coopération transfrontalière européenne entre la France et l’Italie.

Le principal objectif de ce partenariat est de partager les expériences et les connaissances des communes parties prenantes du projet. Ces dernières ont des territoires voisins, allant de Saint-Raphaël à Imperia, et présentent des bassins versants aux caractéristiques hydrologiques similaires, de dimension réduite et propices aux crues éclair particulièrement dangereuses.

Le SMIAGE, qui dispose d’une vision globale sur le périmètre du projet et des missions réglementaires de gestion de crise en lien avec les communes et EPCI, pilote le volet instrumentation des cours d’eaux et construit une supervision hydrométéorologique partagée sur le territoire du projet.

La contribution de l’Union Européenne est de 1 364 000 € sur un budget global de plus de 1,6 millions d’euros, avec un financement exceptionnel du FEDER à hauteur de 85%.

Les actions du SMIAGE dans Risq’eau

  • Réalisation de diagnostics de vulnérabilité pour les commerces et exploitations agricoles des communes du territoire du projet Risq’eau,
  • Instrumentation :

Le SMIAGE est coordonnateur technique de cette action et pilote à ce titre le marché d’instrumentation.  Cela concerne pour le SMIAGE, la modernisation des stations de mesure du système d’annonce de crues de la Siagne et ses affluents et pour la CACPL, l’instrumentation des vallons côtiers cannois (Frayère, Roquebillère, Foux à Cannes mais aussi le bassin de rétention du Carimaï).

Marché attribué à la société DSA le 22 juillet 2019 pour un budget de 103 969,43 €/ 124 763 €TTC

Part SMIAGE : 26 576 €HT pour 9 sites

Part CACPL: 31 797 €HT pour 7 sites

  • Installation d’une caméra Tenevia afin de tester l’analyse des débits de crue par caméra via CamFlow à Pégomas sur la Siagne sur un point stratégique pour la gestion de crise.
  • Création d’une supervision hydrométéorologique centralisée mise à disposition des partenaires confiée à Synapse Informatique pour un montant de 163 867,20 € TTC.