Une présentation succinte des spécificités de chaque service est proposée ci dessous :

Le service de l’eau potable désigne l’ensemble des activités et installations nécessaires à la production, au transport et à la distribution de l’eau potable jusqu’au robinet de l’abonné.

Sur le territoire Alpes d’Azur, les eaux captées pour l’alimentation en eau potable de la population sont principalement d’origine souterraine. Toutes les communes disposent en effet d’un ou plusieurs captages de sources pour alimenter leur bourg ainsi que les différents hameaux implantés sur leur territoire. Certains réseaux sont alimentés par forage.

Pas moins de 62 captages sont identifiés et exploités sur le périmètre de la régie. Une fois captées, les eaux sont acheminées vers des ouvrages de stockage, dits réservoirs, permettant d’assurer à la collectivité une certaine autonomie en matière de distribution d’eau (entre 24h et 48h). Le territoire recense une centaine de réservoirs, dont la capacité de stockage varie selon la taille de la population desservie, et selon les besoins de pointe. L’alimentation en eau potable du périmètre de la régie  (7100 abonnés) est assurée par un linéaire total de réseaux d’eau qui avoisine 350 km.

A noter que les réseaux d’eau et d’assainissement de Beuil et de Péone-Valberg sont gérés en délégation de service public (DSP).

Pour solliciter une demande de raccordement, cliquez ici

L’assainissement collectif s’effectue en plusieurs phases :

  • la collecte : le réseau public d’assainissement collecte les eaux usées domestiques et celles issues d’activités professionnelles (artisanat, restauration, industrie autorisée),
  • le transport dans les canalisations jusqu’à la station d’épuration,
  • le traitement dans une station d’épuration : l’eau obtenue à l’issue de ce processus est rejetée dans le milieu aquatique et les boues sont évacuées vers différentes filières : utilisation agricole (épandage, compost) ou incinération.

La délimitation des zones d’assainissement collectif et d’assainissement autonome est précisée dans le zonage d’assainissement.

Pour solliciter une demande de raccordement, cliquez ici

L’assainissement non collectif (ANC) désigne les installations individuelles de traitement des eaux domestiques. Ces dispositifs concernent les habitations qui ne sont pas desservies par le réseau public de collecte des eaux usées et qui doivent en conséquence traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel.

Obligation de l’usager : Les propriétaires concernés doivent se conformer à la réglementation sur le choix des traitements ainsi que sur la conception, la réalisation et l’entretien de l’installation.

Avant de s’équiper, il est opportun de demander conseil aux techniciens en assainissement de la Régie des Eaux et de vous renseigner sur le Portail sur l’assainissement non collectif des services de l’Etat.

Pour vidanger votre fosse ou votre dispositif à vidanger, il est important que vous fassiez appel à un vidangeur agréé dont la liste est établie par les services de l’État et qui se décline notamment dans le département des Alpes Maritimes.

Pour solliciter un contrôle de votre installation, utilisez le formulaire de contact.

Attention, à la suite de d’une intervention de pompage, le vidangeur a l’obligation de remettre au propriétaire un des trois volets du bordereau de suivi des matières de vidange (différent de la facture) comportant au moins les indications suivantes :

  1. un numéro de bordereau,
  2. la désignation (nom, adresse) de la personne agréée,
  3. le numéro départemental d’agrément,
  4. la date de fin de validité d’agrément,
  5. l’identification du véhicule assurant la vidange (n° d’immatriculation),
  6. les nom et prénom de la personne physique réalisant la vidange,
  7. les coordonnées du propriétaire de l’installation vidangée,
  8. les coordonnées de l’installation vidangée,
  9. la date de réalisation de la vidange,
  10. la désignation des sous-produits vidangés,
  11. la quantité des matières vidangées,
  12. le lieu d’élimination des matières de vidange.
Retour au sommaire Régie des Eaux Alpes Azur Mercantour