Le bassin versant de la Siagne

Partagé entre les départements des Alpes-Maritimes et du Var en bordure de Méditerranée, le bassin versant de la Siagne couvre une superficie de 548 km². L’eau dans le bassin versant de la Siagne sert à de multiples usages, dont l’hydro-électricité qui représente la proportion la plus importante des volumes d’eau utilisés, et l’alimentation en eau potable qui est autrement le principal usage de l’eau potable sur le territoire. L’hydrologie du bassin de la Siagne est particulière du fait de l’existence de la réserve d’eau de Saint-Cassien, estimée à 60 000 000 m³, et d’une forte hétérogénéité hydrogéologique entre l’amont, l’aval du bassin et les affluents. L’ambition du SAGE Siagne est de concilier le développement, l’aménagement et l’attractivité du territoire, avec la protection des ressources en eau et des milieux.

• 26 communes : Andon, Auribeau-sur-Siagne, Cabris, Caille, Cannes, Escragnolles, Grasse, La Roquette-sur-Siagne, Le Tignet, Mandelieu-La Napoule, Mouans-Sartoux, Mougins, Pégomas, Peymeinade, Saint-Cézaire-sur-Siagne, Saint-Vallier-de-Thiey, Séranon, Spéracèdes, Callian, Fayence, Les Adrets de L’Esterel, Mons, Montauroux, Seillans, Tanneron, Tourrettes.

• 4 EPCI : intercommunalités du Pays de Grasse, du Pays de Fayence, de Cannes Pays de Lérins et d’Estérel Côte d’Azur.

• 2 départements : Alpes-Maritimes et Var.

Commission Locale de l’Eau
La CLE est l’organe délibérant chargé de l’élaboration et du suivi de l’application du SAGE.

L’ambition du SAGE Siagne est de concilier le développement, l’aménagement et l’attractivité du territoire, avec la protection des ressources en eau et des milieux.

Le diagnostic territorial établit en 2019 a soulevé les enjeux majeurs à traiter dans le SAGE :

  • L’aménagement et le développement du territoire, tenant compte du changement climatique,
  • L’équilibre quantitatif des ressources en eau,
  • La qualité des eaux superficielles et souterraines,
  • Le bon fonctionnement des cours d’eau,
  • Le risque inondation.

Les objectifs du SAGE sont de :

  1. Développer une gouvernance gémapienne et socio – économique ;
  2. Anticiper et remédier aux impacts du changement climatique ;
  3. Réduire la vulnérabilité du territoire aux inondations et restaurer le fonctionnement naturel des milieux ;
  4. Rétablir l’équilibre quantitatif de la ressource pour satisfaire les usages AEP, écologie, irrigation, loisirs et hydroélectricité ;
  5. Anticiper les risques de pollution afin de préserver la qualité actuelle des eaux superficielles et souterraines et des milieux.

La stratégie du SAGE en développement vise à répondre à ces enjeux.